Top
Stratégie commerciale : pourquoi faut-il penser mobile first ?
fade
3629
post-template-default,single,single-post,postid-3629,single-format-standard,eltd-core-1.1.1,flow child-child-ver-1.0.0,flow-ver-1.3.6,eltd-smooth-scroll,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1300,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-vertical,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
mobile first stratégie commerciale

Mobilité et stratégie commerciale : penser mobile first, ça peut rapporter gros !

Vous vous êtes déjà interrogé sur la place des supports mobiles dans votre stratégie commerciale ? Si oui, vous devez connaître la logique mobile first. Mais où en êtes-vous dans son application ? Voici quelques pistes de réflexion qui pourraient vous rapporter gros, tant en termes de business côté clients professionnels que d’engagement côté force de vente.
 

Pourquoi penser mobile first ?

 
Petite session de rattrapage pour celles et ceux qui ne sont pas encore familiers du terme. Mobile first, c’est une nouvelle façon de concevoir des supports et outils digitaux en réfléchissant d’abord aux usages mobiles. Le principe est simple mais néanmoins fondamental et encore trop souvent négligé : il s’agit de concevoir des solutions digitales en imaginant les différentes applications mobiles qui seront mises à disposition des utilisateurs. L’objectif : répondre à leurs attentes quel que soit l’environnement dans lequel ils se trouvent. Logique, non ?
 


À lire aussi : 6 conseils pour booster l’expérience client !


 
Auparavant, la conception se faisait en pensant en premier lieu au bureau en point de vente, particulièrement en BtoB. Mais, aujourd’hui, les besoins ont changé et l’on ne peut plus concevoir un portail sans imaginer ses applications en situation de mobilité, que l’on s’adresse à des clients ou à une force de vente en interne.
 

Hors des pratiques mobiles BtoB, point de salut !

 
Puisque les clients professionnels sont la plupart du temps itinérants, il faut pouvoir les toucher n’importe quand et n’importe où dans leurs déplacements. Ils devront pouvoir accéder à leurs services quel que soit le lieu où il se trouvent sans être obligés d’attendre la fin de journée pour être sur un poste fixe. De la même manière, les challenges et opérations à destination des collaborateurs de la force de vente devront être consultables tout au long de la journée pour être réellement efficaces, notamment pendant les courts temps de pause comme la pause café ou déjeuner. Leur simplifier la vie, c’est déjà les convaincre !
 
L’affichage des fonctionnalités mobiles doit également être pensé pour les besoins des collaborateurs en déplacement. Rendre votre site responsive ne suffit pas ! Vous devez réfléchir aux actions ayant lieu typiquement « via mobile ». Il n’est pas nécessaire, par exemple, de proposer à un commercial la consultation de ses 150 fiches clients alors qu’il est déjà sur le terrain. Facilitez-lui plutôt l’accès à ses mails, au CA en cours, ou encore au guidage GPS, qui se révèlent plus utiles en situation mobile.
 
Avec le digital, les méthodes de ventes ont changé et ont fait évoluer avec elles la relation client. L’entreprise a tout intérêt à fournir à ses interlocuteurs les informations dont ils ont besoin au moment où ils en ont besoin, selon qu’ils sont en situation de mobilité ou sur le point de vente. Là est le secret de la création d’un lien fort et permanent !
 
Un dernier argument en faveur du mobile first ? Si les marques veulent motiver les forces de leur réseau et capter des profils intéressants, elles doivent prouver qu’elles savent s’adapter à leurs contraintes en prenant la mesure du digital et du mobile. Penser mobile first, c’est aussi une question de crédibilité !
 

Photo : Jéshoots, Pexels.

Clara Deleuze
Aucun commentaire pour le moment

Écrire un commentaire